Plaidoyer pour un moyen de transport collectif « propre » autour du Bassin ….

 

(l’analyse d’un simple habitant-contribuable-amoureux du Bassin d’Arcachon)

L’énoncé du problème des transports autour du Bassin est simple :

  • la population qui apprécie le bord de l’eau pour y vivre, y passer ses vacances ou seulement s’y promener augmente régulièrement et on le comprend aisément, 
  • La densité des zones urbanisées sur la bande littorale ne fait que croître, 
  • La circulation routière croit aussi vite car chacun préfère la disponibilité et le confort de sa voiture à un bus trop rare et difficile d’accès, 
  • Les responsables des aménagements urbains n’ont fait qu’accompagner  la pression des promoteurs immobiliers sans préserver de réserves foncières pour aménager des voies de communication plus larges qui permettraient de faciliter la circulation,
  • Et maintenant ça bouchonne aux heures de pointe et pendant la saison touristique…..

 

Et les solutions sont aussi faciles à imaginer :

  • Laisser faire et ça ne va pas s’arranger : bouchons, pollution, retards, ….
  • Ajouter des bus sur l’unique route qui fait le tour du Bassin : un peu mieux, mais les passagers des nouveaux bus, contribueront-ils à réduire le nombre des voitures individuelles ?
  • Se lancer dans la réalisation d’une grande voie de contournement dans la forêt avec un carrefour derrière chacune de nos villes côtières, c’est un projet dont on parle depuis longtemps, mais il n’est pas là et heureusement car :
    • Qui paierait cet énorme investissement ? les contribuables des communes concernées ? les contribuables français, du département, de la région ? les utilisateurs ? (belle bagarre en perspective…)
    • On imagine très bien la surface boisée détruite pour faire la place à la route, aux carrefours, aux abords, aux parkings…
    • Ce serait encore donner la priorité aux transports individuels tous plus polluants que les transports collectifs,
    • Enfin ce serait la porte ouverte à la construction le long de cette voie d’installations industrielles ou commerciales.

 

Pourtant il y a une autre solution dont l’étude  continue à être refusée par la majorité de nos responsables : l’enclave de l’ancienne voie de chemin de fer entre les villes de Lège et de Biganos.

Cette voie est réservée actuellement à une piste cyclable et pourrait, sans la supprimer car l’enclave fait 11 mètres de largeur, recevoir une 2e voie qui pourrait accueillir un système de transport en commun moderne et rapide sur rails ou sur pneus. 

Cette solution :

  • N’obligera pas à exproprier, toute l’enclave appartenant déjà au Conseil Départemental,
  • Permettra de desservir directement le  centre des villes qu’elle traversera,
  • Ne détruira pas la forêt qui entoure le Bassin,
  • Favorisera le transport en commun, en obéissant à l’orientation que  la situation écologique nous impose dorénavant,
  • Sera  très nettement moins chère que la construction d’une voie de contournement.

 

Quelle victoire pour la protection de notre patrimoine naturel du Bassin d’Arcachon si un choix  pouvait un jour être fait dans ce sens !!!

 

Michel Dutrop 11/12/2015

 

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (8)

1. Axelos 07/02/2016

Cette solution est effectivement une très bonne idée, vu la saturation régulière de la route entre Lège et Biganos. Pourquoi serait-elle refusée par les élus du Bassin ?

2. MHR 06/02/2016

Merci Michel de soulever la question.

Qu'importe la solution qui sera finalement retenue à condition qu'elle fasse reculer la culture du "tout voiture" et qu'elle favorise des transports collectifs dignes de ce nom.

Donc : NON à la création d'une nouvelle infrastructure routière destructrice d'espaces naturels, PRIORITE ABSOLUE aux TCSP !

3. Toutain Véronique 02/02/2016

Bonjour. Je suis à 100 % pour, ayant fait le choix de vivre sans voiture depuis très longtemps. Quel dommage que cette ligne de chemin de fer ait été un jour fermée ....... mais des gares ont bien été ré-ouvertes dans plusieurs régions de France à la demande des citoyens, pourquoi pas sur le Bassin ? Cordialement.

4. Toutain Véronique 02/02/2016

Bonjour. Je suis à 100 % pour, ayant fait le choix de vivre sans voiture depuis très longtemps. Quel dommage que cette ligne de chemin de fer ait été un jour fermée ....... mais des gares ont bien été ré-ouvertes dans plusieurs régions de France à la demande des citoyens, pourquoi pas sur le Bassin ? Cordialement.

5. Nicole Destouesse 02/02/2016

En plus de ne pas impacter l'environnement et d'être économique cette solution contribuerait à favoriser la sécurité des usagers .......en diminuant le nombre de voitures .........le nombre d'accident diminue également parce que les flux de circulation sont plus facile à contrôler

6. PËRRI 02/02/2016

OUI POUR un''un système de transport'' doublant la piste cyclable existante -

7. Mireille LAFFORT 02/02/2016

Très favorable pour désengorger la circulation autour du Bassin d'Arcachon d'utiliser une partie de l'enclave de l'ancienne voie ferrée entre les communes de Lège et de Biganos. Les 11m de large de l'enclave laissent la place au maintien de la piste cyclable et à la création d'une 2ème voie de circulation automobile.

8. FERNANDEZ JOSE 01/02/2016

Mon premier réflexe allait vers la solution Bus.
Une analyse plus large et à long terme, m'oblige à préférer la solution ferroviaire si, comme vous le soulignez, la piste cyclable est préservée.
Merci.
José Fernandez / Andernos-les-Bains

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau