Pour trouver chaussure à son pied

Pour trouver chaussure à son pied…

Ce sont des boîtes qui ne sentent pas le cirage,
Mais le bâtiment neuf, aux multiples étages.
Ceignant de part et d’autre une voie sans lacets,
Elles trônent alignées, carrées mais sans excès.

Elles sont belles, arborant les couleurs à la mode
Et l’on peut respirer par ces trous bien commodes.
Mais aussi ces rebords où l’on peut observer,
Mais sans s’éterniser pour ne pas s’asphyxier

Elles sont bien montantes si le pied est petit,
Mais peuvent se déployer quand il est aplati.
Il en a fallu du temps pour accepter leurs lignes
Où tout arrondi malséant serait un trait indigne !

D ‘ailleurs les éculées ont toutes été rasées,
Au profit de réceptacles pour escarpins dorés.
La caisse est importante en ce lieu convoité
Et il est recommandé de venir s’y délasser.

Pour être dans le bain chacun à sa pointure,
Sa forme, son toit son armature et devanture.
Oui, pour se chausser de cuir et de mocassin
Rien n’est meilleur que les boîtes du Bassin.

François Veillon 
Lanton

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau