Forum

N'hésitez pas à laisser des commentaires et à proposer un sujet en écrivant sur le formulaire de contact

Forum Sujets Mess. Dernier message
Mystère autour de la disparition du varech
En regardant la carte issue d'une énième étude de l'Ifremer, on peut peut-être en déduire certaines hypothèses. Sur cette page qui est à vous, vous pouvez écrire ce à quoi cette image vous fait penser...
497 501

[18/07/2017 18:24]
Alfredmob

L'esprit bassin
L'esprit bassin, nos professionnels du tourisme et nos décideurs n'ont plus que ce mot à la bouche. Nous nous pensons qu'avoir l'esprit bassin, c'est d'abord d'oeuvrer pour la protection de cet endroit qui était autrefois un paradis. Qu'en pensez-vous?
4 4

[02/07/2017 01:19]
DavidLiata

J'ai eu peur
Les divagations du poète
2 3

[16/12/2010 14:20]
Josy

La solution de l'infiltration pour les eaux usées est-elle une bonne solution?

VU sur la Dépêche du Bassin du 25 octobre 2012: enfin une alternative au Wharf

Fin 2014, un pilote d'infiltration sera installé dans le massif forestier testerin par les équipes de recherche de Véolia, entre le lac de Cazaux et l'océan. Son but ? Expérimenter une alternative au Wharf de la Salie. 

Pas d'accord, nous avons posté aussitôt un droit de réponse, paru le 1er novembre 2012: 

Une fois de plus nous sommes consternés par vos prises de positions sur les problèmes environnementaux, le mot « enfin » est pour le moins prématuré.

 L’infiltration peut sembler séduisante à certains, car si elle ne résout pas les problèmes de pollutions, au moins elle les rend invisibles, cette solution est dangereuse à long terme. De par ses caractéristiques physiques, volume, vitesse de renouvellement etc.., la nappe phréatique a un pouvoir de dissolution infiniment inférieur à celui de l’océan.

 Ce sujet est suffisamment grave pour mériter un large débat contradictoire, le temps de renouvellement d’une nappe se mesure en millénaires, rien ne justifie une prise de décision très couteuse par un seul organisme, qui de plus, est juge et partie, à même d’obtenir un gros marché public.

 La méthodologie est elle aussi fortement contestable, il est universellement reconnu depuis des décennies que dans l’analyse qualitative d’un processus, pour des raisons de coût et d’efficacité, il est nécessaire d’ intervenir au plus tôt et non à la fin.

 L’effort doit se porter en priorité sur la nature des effluents et la qualité des STEP*, c’est moins spectaculaire mais plus efficace pour la sauvegarde de notre environnement.

* STEP = station d'épuration

Et vous qu'en pensez-vous?

3 5

[10/12/2012 11:36]
Marquet William