Divagations du poète...

Auteur  
# 16/12/2010 à 11:41 Veillon (site web)
Que faut-il dire, que faut-il faire pour devenir raisonnable... Notre planète est un organisme vivant; elle est donc très fragile. Autrefois il y avait des aériums, bientôt il y aura des centres de chimiothérapies... Un petit séisme au large des côtes Atlantiques, un léger tsunami... Une partie de la dune du Pyla qui s'effondre sous la houle, le banc d'Arguin qui change de place et voilà notre beau Bassin obstrué par un nouveau cordon dunaire...
# 16/12/2010 à 14:20 Josy
C'est une vision de poète: pour cela, il faudrait aussi qu'une grande et longue sècheresse ou très plausible, que l'agriculture ait tellement tiré sur la nappe de surface que cela ait tari la Leyre. Plus d'apport d'eau douce, une petite marée et voilà que le le tsunami arrivé du nord ferme le bassin qui devient la mare la plus polluée de France.
Là où je pense que vous avez une intuition du tonnerre, c'est sur le centre de chimiothérapies.
Quand chaque petite ville aura son Ehpad sur les restes de la forêt, les financiers seront à la recherche d'un autre produit. Pourquoi pas un centre de traitement des cancers à bâtir sur les restes de la forêt?
On nous prédit que les cancers vont exploser, voilà une manne pour les investisseurs
Répondre à ce message
Code incorrect ! Essayez à nouveau