Décharges, sauvages ou non

Qu’est ce qu’une décharge sauvage ?

"c’est un dépôt de déchets (origine, nature et toxicité diverses) sur une propriété privée ou sur le domaine public, sans autorisation légale"

Si vous constatez un dépôt de déchets dans la nature qui n'est pas accompagné d'un panneau signalant une quelconque autorisation, vous pouvez nous écrire à l'aide du formulaire de contact. Nous ferons le nécessaire auprès des autorités compétentes: le Maire et le Préfet, tous deux agissant en qualité d’autorité de police.


Quelles sont les décharges autorisées ?

Toute installation de stockage et d’élimination des déchets est une installation classée au titre de la loi du 19 juillet 1976 et figurant à la nomenclature ICPE (Installations classées pour la protection de l'environnement)

 Comment savoir si une installation est classée ICPE?

Il existe sur le site de la Préfecture de Gironde une base de données consultable ici:

http://www.aquitaine.pref.gouv.fr/demarches/entreprises/reglsecurite/instalclassees/liste_icpe33.pdf

 

Les anciennes décharges

Tout autour du Bassin d'Arcachon, à partir des années 70, des décharges ont bourgeonné de ci de là, en général sur des marais, nos chères zones humides si importantes qui en général aussi, font partie du bassin versant d'un ruisseau.

Par exemple, à Andernos, dans le quartier Matoucat, si vous entrez dans la forêt par le chemin en face du cimetière, vous pouvez voir une pancarte de la DFCI (Défense de la Forêt Contre les Incendies)

 

 

Des logements sociaux sont prévus par le PLU dans cette zone accueillante. Quand vous n'êtes pas sur le dépôt d'ordures, vous êtes dans l'eau. Au choix...Les déchets sont là, cachés par la végétation (ou pas) mais quelquefois, ils affleurent...

 


Et pourtant, comme la nature est belle à Matoucat...

 

 

 

Le scandale du CET d'Audenge

Passons sur l'historique que vous avez pu suivre dans les journaux, l'affaire est encore à l'instruction...mais le Centre d'Enfouissement Technique, c'est quoi? Vous connaissez? Voici quelques photos qui sont très parlantes: 40 ha sur 25m de hauteur, 7 m de lixiviats (jus de décharge) qui fuient, une torchère qui brûlent les gaz, des ruisseaux et la nappe phréatique pollués, des odeurs gênantes pour les riverains,...

Pour en savoir plus:  http://mneaquitaine.wordpress.com/2009/03/18/communique-le-cet-daudenge-le-«-contre-modele-»/

 

 

Joli n'est-ce pas? mais extrêmement dangereux pour la santé, d'autant plus que cette pollution se retrouve de façon inéluctable dans le Bassin amenée par les eaux de ruissellement dans les ruisseaux et dans la nappe, déboulant au niveau des résurgences.

Envie de baignade?

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau