Transport en commun en site propre

gare.jpg


Depuis plusieurs années, on parle d'un vrai transport en commun en site propre (la piste cyclable, ancienne voie de chemin de fer de la ligne Facture-Lesparre) 

Pourquoi en site propre? parce que ça permet d'aller à vitesse constante sans être gêné par la circulation. Les bus TransGironde, qui utilisent les voies routières mettent de 1H30 à 2H00 pour aller d'Andernos au centre de Bordeaux.

L'association COBARTEC fait la promotion d'un projet de tram-train qui obligerait à refaire la voie ferrée sur l'emprise de 11m de large où passe la piste cyclable. Faisable ou pas? Quel en est le coût?

Y a t-il d'autres solutions moins coûteuses et viables qui permettraient en dehors des heures de pointe de faire des dessertes au centre médical d'Arès ou aux centres commerciaux?

Un écocitoyen, Jean Caïssa, d'Andernos, a fait une étude sur les différents projets.

Tout d'abord, est-ce faisable sur l'emprise de la piste cyclable? 


img-9716-piste.jpg





Cette photo a été prise au Verdon récemment. On y voit une piste cyclable cohabiter avec la voie de chemin de fer empruntée l'été par le petit train touristique (différente de la voie SNCF Bx-le Verdon). L'emprise entre les arbres de chaque côté est de 11m, comme l'emprise de la piste cyclable du Nord Bassin qu'il suffirait de décaler.

Le projet de tram-train ou de bus est donc bien compatible avec le maintien de la piste cyclable. Une séparation serait aussi nécessaire pour la sécurité.

 

Les modes de transport possibles en site propre

 

Le tramway

 

tram1.jpg


Avantages: Capacité d’occupation supérieure au bus: 

places 147 debout-56 assises

 Prix d’une rame environ 200 Millions €

 

 

Prix de l’infrastructure :~3 Millions du km. Pour 23 KM: 23 X 3= 69 Millions €

1,2 à 1,5 Million € pour la voie

Idem pour la caténaire + la pose de quais, Il faut rajouter la signalisation ferroviaire et routière, prévoir un passage à niveau automatique pour la traversée de la RN250

Coût en personnel salaire mensuel charges comprises : 1883 €

Coût de formation entre 3000 et 6000€

Pas de possibilité de desserte (Centre Médical d' Arès, centre commercial, etc..)

DES COUTS PROHIBITIFS pour les services rendus (impossibilité de faire des dessertes)

 

Le bus électrique


baia.jpg




Avantages

- Mobilité de desserte (CM ares, etc...)

- Voie  de circulation en site propre.

- Coût réfection plateforme piste avec barrière de sécurité pour les cycles: 2 Millions € le KM

- Croisement routier nécessitant peu d’investissement

- Location possible sur longue durée (pas de frais d’entretien)  ...en attente devis

- Formation des chauffeurs (titulaire du permis D)

Les temps de parcours :

- Biganos- Lège avec desserte des communes de Lège Ares Andernos Taussat Lanton Audenge avec terminus gare SNCF : 45 mn et prolongement possible à certaines heures vers le centre commercial de biganos:  environ 55 mn

- Création de 2 ou 3 arrêts facultatifs à la demande par commune

- Vitesse d’exploitation commerciale moyenne de 20 à 30 km/h (idem pour le tram)

- Horaires de circulation en adéquation avec la desserte ferroviaire de facture Biganos

Matériel et personnel

En fonction de l’étude de marché et du pourcentage d’occupation.Il est nécessaire de prévoir 2 bus en tête de ligne à Lège et biganos-gare.

Voici un exemple d'horaires avec correspondance pour Bordeaux le matin.

tableau-horaires.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prix d’achat d’un bus électrique entre 415000 et 455000 €

Pour assurer un service régulier sur une semaine il faut 4 véhicules

En personnel il faut compter 5 chauffeurs pour attribuer les repos hebdomadaires

Coût matériel fourchette haute 1.9 Milions €

Coût personnel  8000€/mois x12 = 96000€ estimation basse.

 

En CONCLUSION:

Des bus électriques propres en site propre, nature préservée, service d'intérêt général. Un projet faisable, peu coûteux, mais qui va s'emparer du projet? la COBAN? Ne faudrait-il pas mettre en place un tel projet qui rendrait service au plus grand nombre avant de lancer le projet peu rentable des navettes maritimes?


 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. DUHARD Jean Claude 04/11/2015

Enfin un habitant qui s' intéresse au problème majeur de notre territoire !.
Je vous invite à nous rencontrer pour en discuter.
Dès à présent je constate que vos propositions sont limitées au tramway (inadapté ici car réservé à l'urbain intégral), au bus électrique que la COBAS envisage d'abandonner à terme (sf ARCACHON) pour de multiples raisons.
Vous citez le tram-train dont plusieurs collectivités locales commencent à réaliser, sans développer ses avantages, les conditions et coûts d'installation et de fonctionnement.
C'est à cette approche que je vous convie.
Cordialement Jean Claude DUHARD PT du COBARTEC

2. Prost 06/03/2013

Excellente idée que ces bus en site propre. Il faudrait une fréquence inférieure à 20 minutes et que les arrêts soient suffisamment nombreux, car les villes sont très étendues. Un arrêt au centre n'est pas suffisant. Super idée que les bus Andernos-Bordeaux, mais pour être totalement efficaces et dissuasifs du tout voiture, il faudrait des relais pour les quartiers éloignés de plus de deux kilomètres du centre.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 24/03/2013