Usines, chaudières et dioxine

Dioxine, c'est quoi?


Les polychlorodibenzo-p-dioxines ou PCDD sont des composés aromatiques tricycliques chlorés, appelés aussi dioxines.

Elles se caractérisent par leur grande stabilité chimique due à la présence des atomes de chlore. Cette stabilité augmente donc avec le nombre d'atomes de chlore présents. Elles sont résistantes à la biodégradation, et seuls des oxydants tels que l'ozone, le tétroxyde de ruthénium ou des enzymes d'oxydation peuvent réagir avec elles.

Sous cette appellation de dioxine sont aussi couramment comprises d'autres familles de molécules qui ne sont pas des dioxines mais ont de nombreuses propriétés en commun avec les PCDD : les furanes(PCDF) et une partie des PCB (aussi appelés dioxin-like).

Le pyralène (utilisé autrefois dans les transformateurs) est un des mélanges de PCB qui comportent généralement les plus faibles taux en PCB semblables aux dioxines.

On a identifié 210 types de composés apparentés à la dioxine (appelés « congénères »), dont 17 seulement sont considérés comme ayant une toxicité importante, la 2,3,7,8-TCDD étant la plus toxique.

Quelles sont les sources de dioxine?


L'activité volcanique, un feu de cheminée, un barbecue, une chaudière à bois, un crématorium, l'incendie d'une maison, un feu de forêt, la combustion d'une cigarette, etc...produisent de la dioxine.

10000000000001a500000163740398a8.jpg






Mais elle est produite en grande quantité par:

L'industrie chimique (production ou utilisation de produits chlorés) 

Fabrication du papier (usine Smurfit à Biganos)  des composts, de colorants, de textiles, de produits phyto-sanitaires, etc...

Les procédés thermiques et de combustion (utilisation de combustibles, incinération, traitements thermiques...) ;

Fabrication du ciment, du verre, de la chaux, extraction des métaux, la combustion de carburant diesel, mais surtout: l'incinération de déchets ménagers ou autres et les chaudières à biomasse comme la centrale de cogénération Dalkia à Biganos, ci-dessous.

surfit-kappa-cellulose-du-pin.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Quels sont les effets sur l'homme?


La catastrophe de Seveso s´est produite le 10 juillet 1976. Un nuage contenant de la dioxine s'échappe d'un réacteur de l'usine chimique Icmesa, située dans la commune de Meda (Italie)

Peu après l'accident, les feuilles des arbres jaunissent et les animaux domestiques meurent par dizaines. Seveso est alors considérée comme « la plus grande catastrophe depuis Hiroshima » et non plus seulement comme une « catastrophe environnementale ». Des cas de chloracné apparaissent chez les personnes les plus exposées.

Bilan 7 ans après: 193 personnes, soit 0,6 % des habitants de la zone concernée, ont été atteintes de chloracné, essentiellement des enfants. Aucune n'est décédée, un petit nombre seulement a gardé des séquelles. La moyenne des cancers et des malformations fœtales n'a pas augmenté de manière significative.

Plus de 3.000 animaux domestiques sont morts et 70.000 bêtes d’élevage ont dû être abattues. Au final, 193 personnes ont été intoxiquées, en particulier des enfants, et ont été atteintes de chloracné. Trente ans plus tard, les enfants des mères contaminées souffrent de troubles thyroïdiens. Par ailleurs, les terres alentours, polluées, ont dû être décontaminées.

Trente ans après, une étude publiée dans PLoS Medicine confirme l’existence de perturbations endocrines chez les enfants nés entre 1994 et 2005. Les bébés des femmes les plus exposées présentaient 6.6 fois plus de risques d’avoir un bilan thyroïdien perturbé avec un taux de TSH (une hormone stimulant la thyroïde) au dessus de la norme. Sans traitement, cette insuffisance thyroïdienne peut provoquer des troubles de la croissance et du développement cérébral. 

Suite à la catastrophe de Seveso, les états européens ont adopté en 1982 une directive qui impose le recensement et l’identification des industries à risques ainsi que des mesures de surveillance adéquates. En France, la Direction régionale de l'Environnement (DREAL) assure le contrôle des sites classés Seveso

Comment passe t-elle dans le corps de l'homme?


Exemple d'une chaudière

Lors de l'incinération de déchets ou de bois, des cendres volantes contenant une certaine teneur en dioxine s'échappent de la cheminée et se répand dans l'atmosphère. S'il pleut, elle est plaquée au sol mais la pluie lessive le sol et l'eau contaminée passe dans les cours d'eaux ou s'infiltre dans la nappe phréatique. Cette eau contaminée rejoint les lacs et le Bassin d'arcachon. L'eau qui alimente le réseau d'eau potable est puisée parfois dans le lac de Cazaux.

Rappelons que dans notre région la nappe phréatique est parfois affleurente mais la plupart du temps elle se situe à 1m dans le sol. Cette eau contaminée peut servir à l'arrosage des cultures de plein champ ou les potagers...

L'eau, l'air, le sol sont contaminés.

Prenons l'exemple de l'élevage laitier. Les vaches paissent dans un pré contaminé par le dioxine. La dioxine qui est liposoluble vient se fixer dans la crème du lait. Les consommateurs de lait sont contaminés à leur tour, en particulier les jeunes enfants. Même chose pour la culture des céréales destinées à l'élevage de volailles ou de bêtes à viande. 

 La voie alimentaire à travers la consommation de graisses (crème de lait, beurre, viandes) est la voie majeure (95 %) d'ingestion humaine de dioxines. L'exposition se mesure en picogramme par kg de masse corporelle et par jour : pgI-TEQ/kg/j. 



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. holik clarisse (site web) 28/03/2013

bravo pour cette note explicative concise et bien présentée.
On peut ajouter que les scientifiques montrent deux types d'exposition : une brève avec une grande quantité de dioxines comme à Seveso et une autre longue avec de faibles quantités de dioxines, plus pernicieuse qui peut causer une maladie de Hodgkin -voir les travaux du professeur Jean-François Viel sur l'incinérateur de Besançon Bref il faut absolument être contre cet épandage

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 09/04/2013