La forêt malade des scolytes

La maladie de nos pins

Après les tempêtes, la prolifération des chenilles processionnaires, voilà un nouveau fléau qui s'abat sur la forêt de pins.

Ça commence par le jaunissement des aiguilles et le dessèchement des branches

img-0041-1.jpg

En fait, le problème est causé par un insecte coléoptère xylophage, le scolyte, qui pond ses oeufs, environ 600, sous l'écorce. 

scolytusrugulosus.jpg

Là où l'insecte a creusé un trou dans l'écorce on voit un petit amas de résine. Cet arbre est condamné. (cliquez sur les images pour agrandir et voir l'endroit où l'insecte a pénétré)

img-0043.jpg

img-0042.jpg

 

 

 

 

 

 

img-0044.jpg

img-0045.jpg

 

 

 

 

 

img-0046.jpg

Première ponte: 600 individus                                                                                                                                                                                                

2ème ponte: 600 X 600 = 360 000 individus

3ème ponte: 216 millions d'individus!!! 

L'écorce finit par tomber, l'arbre est détruit en très peu de temps et peut s'écrouler, comme sur la plage du Bétey, au lendemain du salon des Loisirs.

l-ecorce-tombe.jpg


Une course contre la montre

Il existe un traitement pesticide, le lindane, mais il est dangereux pour l'homme et pour la nature et a été interdit.

Un piègeage des scolytes existe (piège à phéromones)

La seule solution dans l'urgence est d'abattre l'arbre encore vert, de conserver ce qui est sain et de brûler ou broyer le reste pour détruire l'insecte. Voilà pourquoi vous avez l'impression que l'on abat des arbres sains sans raison. Hélas, il suffit de se promener dans les alentours pour constater la progression de l'attaque des scolytes.


1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (1)

1. holik (site web) 20/07/2012

il faut noter que le scolyte n'attaque que les vieux arbres. Le renouvellement des générations de pins n'a pas été fait sur la partie de la plage du Betey proche du littoral. Une forêt doit se gérer

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 13/05/2012